Avis aux mamans : Connaissez-vous « l’or blanc » ?

Allaiter à tout prix
Mon premier bébé avait quelques semaines à peine et j’allaitais tant bien que mal. Je voulais tellement que ça marche, je voulais donner le meilleur à mon bébé et ça ne marchait pas du tout. J’allaitais donc et je me tirais mon lait pour compléter les boires. Comme ma production était loin d’être « industrielle », chaque once de lait tirée valait pour moi de l’or. Par un bel après-midi où je profitais d’un moment pour me reposer pendant la sieste de bébé, j’avais laissé une petite quantité de lait maternel sur le comptoir, sachant que j’allais donner cette bouteille à bébé dans les prochaines heures. À mon retour dans la cuisine, après un repos bien mérité, la bouteille n’y était plus… Mon mari, qui croyait bien faire, avait fait le lavage des bouteilles pour moi, et l’avait jeté…. L’or blanc venait d’être gaspillé, « mon lait », pour « mon bébé », que j’ai tiré à la sueur de mon front! C’était la goutte qui faisait déborder le vase… ou dit autrement, au figuré, c’est là que j’ai fait « ma montée de lait » ! Mon pauvre chéri n’a pas été épargné, j’étais tellement en colère! J’étais épuisée, vidée, désespérée, l’allaitement ne marchait pas du tout, et j’avais de grandes difficultés d’adaptation avec la maladie et bébé. Pour moi, il n’y avait pas de raison pour que l’allaitement ne fonctionne pas, alors je visais l’allaitement à tout prix. Je croyais qu’être une bonne mère passait inévitablement par allaiter bébé. C’est du moins, à mon avis, ce qui est véhiculé dans la société actuelle. Il n’était donc pas question que je donne que du lait maternisé à mon bébé...

Faire son deuil
Quelques semaines plus tard, je devais rendre les armes, abandonner l’allaitement et me résigner au lait maternisé. Je vivais mal, ce que je considérais un échec. Avec le temps, le deuil de l’allaitement s’est fait, petit à petit. La morale de cette l’histoire, c’est qu’au-delà de l’allaitement, il y a une maman qui fait face à plusieurs défis en même temps. L’allaitement n’en est qu’un. Certaines mamans le relèveront sans effort, d’autres choisiront tout simplement de ne pas allaiter, alors que d’autres mamans comme moi se sentiront impuissantes devant la dure réalité. Pour être une maman épanouie, elles devront accepter la fin de l’allaitement et puis passer au lait maternisé en toute sérénité.

Et de votre côté….
Que représente pour vous l’allaitement? Quelle sont les autres façons de donner le meilleur à votre bébé? Qu’est-ce qui fait de vous une maman épanouie avec bébé?

 

Laissez un commentaire





X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous