Après 2 échecs à l’allaitement, cette fois-ci, j’ai choisi de mettre toutes les chances de mon côté pour réussir. Et voilà que mon bébé a 3 mois, et que l’allaitement se passe maintenant à merveille. Je vous partage donc mes 3 meilleurs trucs pour bien vous préparer à l’allaitement. 

Truc no 1 : Le tire-lait, mon meilleur ami

Le tire-lait peut être très utile dans les premières semaines avec bébé si vous rencontrez divers obstacles à l’allaitement. Dans mon cas, il a été mon meilleur ami pendant 2 bonnes semaines. Voici donc quelques informations à valider avant d’accoucher:

  • Vérifier au près des différents organismes suivants ceux qui prêtent et/ou louent des tire-laits : CLSC, hôpital, pharmacie, organismes communautaires qui font la promotion de l’allaitement, etc…
  • Vérifier si votre compagnie d’assurances rembourse l’achat d’un tire-lait.
  • L'Ameda électrique est le tire-lait que je me suis faite recommandée par mon accompagnante en allaitement, toutefois, je n’ai pas eu à l’acheter car le CLSC m’en a prêté un.

 Truc no 2 : Se faire accompagner pas une consultante ou accompagnante en allaitement

 Si comme moi, votre premier échec peut être attribuable en partie par la maladie ou des limitations physiques ou un handicap, et en partie par les complications à l’accouchement, vous engager une consultante ou accompagnante en allaitement est la meilleure chose que vous puissiez faire. Les consultantes sont formées pour vous accompagner à surmonter tous les obstacles possibles à l’allaitement. A la différence des mamans bénévoles qui offrent leur support inconditionnel et bienveillant aux  nouvelles mamans qui allaitent,   les consultantes sont des expertes en allaitement et en problématiques liés à l’allaitement. Quand vous considérez que seule une professionnelle peut vous aider, considérant votre condition médicale, les conditions dans lesquels bébé vient au monde (accouchement naturel vs césarienne et autres complications liés à la naissance), alors vous faites le bon choix de faire équipe avec une consultante. J'ai envie de  partager avec vous que la mienne a été EXTRAORDINAIRE !!! Elle a fait toute la différence dans ma vie et je suis extrêmement reconnaissante pour tout ce qu'elle m'a apporté, pour son écoute bienveillante, sa présence réconfortante, sa grande disponibilité, sa générosité sans limite et surtout, sa certitude que j'allais réussir. Imaginez toute la joie ressentie quand bébé, à 2 semaines et demie de vie, a pris le sein! Après 2 semaines de marathon du tire-lait! On en pleurait! Merci Karyn, sans toi, jamais je n'aurais réussi! 🙂  

 Truc no 3 : Avoir un plan de naissance incluant le plan de l’allaitement

Bien que chaque bébé soit différent, et qu’en principe, l’accouchement aussi, pour ma part, j’ai vécu 3 fois à peu près la même histoire. J’ai eu 3 gros bébés nés par césarienne. Chacun a fait une jaunisse précoce qui a nécessité de la photothérapie intensive.  Et  de mon côté, ayant les mêmes limitations physiques, j’ai fait face aux mêmes défis pour les 3. Le plan de naissance m’a donc permis de prévoir les obstacles possibles et de savoir à l’avance l’action à poser selon les différents scénarios possibles. Cela m’a aussi aidé à diminuer le stress et l’anxiété.  Je vous conseille donc de faire votre plan de naissance avec votre consultante ou accompagnante en allaitement et d’y inclure votre plan pour l’allaitement.

Voilà, en espérant que ces 3 trucs puissent vous aider à mettre toutes les chances de votre côté et  ainsi d’être une maman épanouie avec bébé. Je vous invite aussi à lire l’article suivant : 10 trucs pour vivre une belle fin de grossesse.

Bonne préparation 😉

Laissez un commentaire